coin lecture

Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski

Aujourd’hui j’ai vu un homme dans le train lisant un livre abimé. Les feuilles étaient jaunies par le temps, irrégulières. Il semblait passionné et tournait les pages délicatement. Mais quel est ce livre qui semble si passionnant ? Pourquoi cet homme lit-il, de toute évidence, sa version ancienne. Quel valeur a ce livre ? Par chance, la station de cet homme se trouvait être avant la mienne. Il s’est donc levé avant moi, a sagement refermé sa couverture puis d’un regard furtif je vis le titre. Crime et Châtiment, le chef d’œuvre de Dostoïevski !

Pourquoi les lycéens n’aiment pas Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski ?

Une légende urbaine racconte que Crime et Châtiment est un livre qui n’inspire pas les jeunes lectures. Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse bien que j’ai ma petite idée. 

Ayant eu un parcours scolaire atypique, je n’ai pas eu la chance de lire de grands classiques, ces livres intemporels qui ont marqué l’Histoire. Et qui sait, peut-être n’aurais-je pas apprécié en ce temps-là. Après tout c’est un gros livre de plus de 600 pages qui évoque une époque sombre de l’histoire. Mais il y a peu, j’ai découvert Fiodor Dostoïevski. Et que n’ai-je pas raté ! Alors lorsque j’ai vu cet homme lire son livre avec tant d’avidité, je me suis souvenue à quel point moi aussi je ne pouvais pas lâcher mon livre.

Je l’ai lu assez tardivement en fait, il y a quelques mois à Boston. J’avais soigneusement préparé ma liste de lecture pour passer le temps dans les transports bostoniens. Un peu comme à Paris finalement. Je n’osais pas vraiment le commencer car ma dernière lecture russe était Guerre et Paix de Léon Tolstoï. Et bien qu’il soit un écrivain renommé au talent d’écriture incontesté, je me souvenais encore de cette mélancolie poste lecture des livres russes. Avec les -28 °c qui couvraient la région et le soleil qui peinait à pointer le bout de son nez, je vous avoue avoir franchement hésité à me plonger dans Crime et Châtiment. Surtout que je venais d’achever Robe de Mariée de Pierre Lemaître (dont le vous parlerai un peu plus tard). Et puis j’ai craqué ! Ne me demandez pas pourquoi je me suis laissée aller à cette folie, mais je l’ai fait.

Comment Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski émeut et pousse à la réflexion ?

Tout d’abord il est pour moi incontestable, bien que tout soit contestable, de réfuter le talent de Fiodor Dostoïevski. Il est talentueux, c’est un fait. Crime et Châtiment est un chef d’œuvre pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, il relate de manière indirecte et romancée la dure vie du 19èmesiècle à Saint-Pétersbourg. Dans un second temps, l’auteur ajoute une vraie plus value à son histoire en se servant de lieux qui ont réellement existés. C’est comme meubler une maison dont l’architecture et les fondations sont déjà construites. Enfin, en plus de nous faire voyager dans le temps, nous peuple du 21èmesiècle, Fiodor Dostoïevski apporte du crédit à son histoire.

Il intégre dans son roman différents personnages aux classes sociales multiples. Il met en avant des vérités de son siècle, des idéologies qui se font face et dans lesquelles on peut l’imaginer prendre part. Néanmoins il n’oppose pas ses différents univers mais les entremêle de manière astucieuse. La prostituée qui devient l’ami d’un étudiant respectable, l’ancienne bourgeoise mariée à un soulographe ou encore le journaliste qui s’éprend de la campagnarde. 

Dans Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski, on constate cette société inégalitaire. On vie aux côtés des personnages cette injustice, cette inégalité des chances, mais on a aussi du mal à porter un jugement tranché. On s’émeut, compatie, mais on s’accroche surtout à l’intrigue de l’histoire. Rodion Raskolnikov, le personnage principal qui a commis le crime abject, sera-t-il châtié ? 

Pourquoi Crime et Châtiment est-il un succès intemporel ?

Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski est un succès intemporel car l’histoire parle à tout le monde. Car Fiodor Dostoïevski écrit avec talent. Aussi parce qu’il remet le lecteur en question sur des préjugés que même le personnage principal de l’histoire ne s’autorise pas. Préjugés qu’il aurait pu avoir s’il n’avait pas vécu les épreuves que l’auteur lui attribue. Crime et Châtiment est un livre qui, je pense, aura toujours du mal à plaire aux étudiants et lycéens.

C’est un livre qui touche et parle à celui qui commence à vivre des choses. Il s’adresse à celui qui est capable de se remettre en question, à celui qui pèsera l’importance des mots choisis par l’auteur. Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski ne s’adresse pas à celui en quête d’identité, en crise d’adolescence, qui ne s’identifie en rien aux rudesses de la vie russe du 19èmesiècle. Mais  lorsqu’on lit Crime et Châtiment au bon moment, dans les bonnes conditions alors c’est LE livre qui vous pousse à vers d’autres romans russes. 

Je ne vous dis pas que lire Le Nez de Gogol soit nécessairement la lecture à suivre (je l’avoue ce n’est pas un de mes favoris) mais cela vous donnera peut-être envie d’en découvrir davantage sur la Russie ou l’Empire russe d’autrefois.

En somme, si vous avez plus de 20 ans, ne passez pas à côté de Crime et Châtiment, le chef d’œuvre de Dostoïevski ! Pour les plus jeunes, c’est à vos risques et puériles…la maturité ne se commande pas 😉 .

Pensée éthique pour nos libraires

Personnellement j’ai trouvé que Crime et Châtiment édition Le Livre de Poche était très agréable à lire. Je vous la recommande et vous invite à vous la procurer auprès de votre libraire de proximité. Je sais qu’il est plus simple voire parfois plus rapide de commander en ligne ou auprès des sites de grande distribution (Fnac, Amazone…), mais essayez aux maximum de faire fonctionner les librairies indépendantes. Essayons de préserver la pérénité de nos fidèles librairies du coin.

Si vous avez aimé l’article Crime et Châtiment le chef d’œuvre de Dostoïevski, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

>Revenir au Coin Lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à naviguer sur le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies utilisés sur ce site ont pour seul vocation l'anayse du trafic. Il me permettent de vous proposer un contenu plus suceptible de vous plaire. En cliquant sur « accepter » vous me permettez de vous offrir la meilleure expérience de navigation qui soit !

Fermer